Un palais de colère et de brume (et je n’ai pas les mots pour exprimer ce que je ressens.)

BONJOUR – BONSOIRsepara

Soyons clairs : déjà pour obtenir le livre dans le creux de mes mains, j’ai carrément fait un Koh-Lanta livresque : c’était le dernier à Cultura, j’ai bravé la neige à 19h BREF. Ce livre c’est vraiment mon graal. Je l’ai commencé en LC avec ma merveilleuse frangirl readtomesweetheart ; déjà elle, elle me narguait beaucoup car elle a déjà lu la SAGA en anglais, soit elle connait le dénouement. Je vous laisse imaginer la torture. Ensuite, il est inutile de vous préciser à quel point j’ai été faible durant ma lecture : j’ai carrément changé de team pour me rallier à Rhysand à 1202547854619999999 %, vous voyez mon niveau d’idolâtrie pour ce type. Puis j’ai acheté le tome 3 en VO, parce qu’il est inacceptable que j’attende un an, deux ans, trois ans pour avoir le tome 3 en français. Maintenant je peux essayer de me calmer pour vous donner une jolie chronique.

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S
Un palais… – Sarah J Maas [Acotar series – VF]
Deuxième tome, Un palais de colère et de brume – 2018
Éditeur : De La Martinière Jeunesse
Nombre de pages : 720 
Genre : Young-Adult / Fantasy / Aventure / Magie
Vous souhaitez l’achetez ? Suivez le guide !

__________________________________amazon2fnac2main

★★★★★

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉ

ne lisez pas si vous n’avez pas lu le premier tome. 

separa

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas.

Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…

Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

 

 

AVIS

separa

 

OK. Déjà le résumé est canon. J’étais vraiment euphorique en commençant ma lecture et j’ai vraiment avalé les pages, bu chaque mots. Je n’ai vraiment pas vu le temps passer, à vrai dire, au début, avec Sarah nous nous étions fixées 10 chapitres chaque soir. Autant vous dire que ça n’a pas été respecté du TOUT. A vrai dire, je ne voyais pas les chapitres défiler et sans m’en rendre compte j’avais lu 200 pages, pouf voilà. Du coup, j’ai commencé le livre le 17 février pour le finir le 21 février. Je pense que c’est la première fois que je lis aussi vite, en « période scolaire », donc je suis plutôt contente. Et d’un autre côté… Je ne voulais pas quitter les personnages, quitter Feyre, quitter Rhysand. C’était comme une déchirure (bon je vous avoue que je vais les retrouver dans genre 5 minutes mdrr mais c’est pareil quoi).

 

Comment vous dire à quel point j’ai aimé cette lecture… Pour commencer le début m’a mis dans le bain : l’auteure y va doucement et à un chapitre (particulièrement) elle nous balance en plein dans l’histoire. Le deuxième tome surpasse clairement le premier. J’avais déjà sentie la force de l’auteure à la fin du premier tome mais là… mais là… Vraiment je n’arrive pas à trouver les mots corrects pour exprimer mes sentiments. Feyre est exceptionnelle, dans tout ce qu’elle dégage : on suit le voyage initiatique du personnage dans un nouveau monde, dans sa nouvelle vie. Sarah J Maas nous montre le long chemin de la reconstruction, de l’acceptation de soi… Vraiment, j’ai réussi à retrouver un peu de moi en Feyre, même dans tous les personnages. Il y a vraiment de jolies valeurs qui sont mises en avant durant tout ce deuxième tome, en commençant par les sacrifices, le courage. Sarah J Maas n’a jamais cessé de me « torturer », de me retourner l’esprit, elle gère parfaitement son monde, ses personnages. ET QUE DE PERSONNAGES.

Mama. Rhysand… Rhysand, mon Rhysand… Celui que je détestais pendant le premier tome, j’en suis carrément tombée amoureuse, mais là… Dans ce deuxième tome, Sarah J Maas fait une présentation de ce personnage et comment ne pas craquer ? Comme ne pas flancher face à cet homme fait d’étoiles et de lumière ? Il y a tout une profondeur autour de son personnage et cette profondeur est possible car on découvre son « cercle » d’amis les plus proches : Mor, Amren, Cassian ou encore Azriel. Les personnages ont tous ce petit quelque chose qui nous donne envie de les connaître, de comprendre leurs histoires. De plus, l’auteure nous emmène dans ce monde et nous fait imaginer tellement de belles choses. Déjà, j’ai adoré les descriptions des pouvoirs : ils sont tous uniques et on se les imagine réellement. De plus, la description des personnages est d’une intensité, tellement que j’avais l’impression qu’ils étaient à mes côtés durant ma lecture. Puis les paysages, les lieux : les descriptions m’en ont coupé le souffle. Je m’imaginais tellement marcher dans les rues de Velaris, d’aller au Rita… bref, une vraie touriste. 

 

J’ai la lecture très « expressive » mais avec ce deuxième tome.. Sarah pourra vous confirmer mon niveau d’expressivité.. C’est la première fois que ça m’a pris autant aux tripes. Même pour Avant toi, je n’étais pas aussi prise et pourtant j’avais beaucoup pleuré. Mais alors ce deuxième tome, cette découverte livresque… Feyre, je l’aime quoi. Elle est parfaite en étant carrément imparfaite : j’aime sa façon de raisonner, j’aime son caractère, ses joutes verbales, son esprit, c’est vraiment un tout. Elle dit ce qu’elle pense, et elle essaie toujours de suivre son cœur, de faire ce qui lui semble juste… Et pourtant, elle est la preuve qu’il a fallu faire de nombreux sacrifices pour obtenir un bout de bonheur et je trouve ça admirable.

 

Et puis parlons du rythme : l’auteure n’a pas cessé de m’impressionner tout au long de ma lecture. Il y a toujours un événement pour venir bouleverser le précédent. Et l’histoire devient toujours un peu plus « ouf ». J’avais des expressions sur mon visage à toutes les pages : 715 pages !!! 715 pages de bonheur, de tristesse, de colère, d’amour, d’amitié, de retournement, de bouleversements… Vraiment, je n’ai pas vu défiler les pages, je les ai avalé, j’ai bu chaque mot. Les révélations du tome 2 ne sont absolument pas celles auxquelles je m’attendais lors de ma lecture du tome 1 ! Sarah J Maas m’a surpris du début jusqu’à la fin. Et je ne veux pas dire… Mes les chapitres 50-55 puis les derniers.. Comme d’habitudes : cruciaux et un énorme énorme cliffhanger. Mon cœur a été brisé un million de fois durant cette lecture, et franchement j’ai hâte de lire le troisième tome !

 

J’ai ressenti tellement d’émotions durant ces quelques jours de lecture : mais vraiment. VRAIMENT. VRAIMENT VRAIMENT. Je suis tombée amoureuse de Rhysand, mais d’une puissance. J’essaie de me contenir sans trop spoiler l’histoire donc cette chronique est courte mais je vous recommande la saga ACOTAR. Vraiment vraiment vraiment.

Bordel.

 

BONUS :

Moi en découvrant Rhysand dans le tome 2 :

sign

 

Publicités

13 commentaires sur « Un palais de colère et de brume (et je n’ai pas les mots pour exprimer ce que je ressens.) »

  1. Je suis officiellement morte de rire, tu es tellement sur-excitée, qu’est-ce que ça va être avec le tome 3 ?…
    Je suis d’accord avec toi sur toute la ligne, ce tome est au dessus du premier, mais fois 1000, et les personnages sont tellement ozihflhdcvds *-* Bon, tu connais déjà mon crush pour Cassian hein, je vais pas te refaire le speech mdrrr
    J’ai été ravie de le relire avec toi, et j’ai tellement hâte d’avoir tes réactions en direct pour ACOWAR 😀 J’espère que tu l’aimeras autant que moi ♥

    Aimé par 1 personne

      1. MDRRR AH BAH SI JE RIGOLE !
        Bah oui bébé Cassian, je te jure que le dernier quart de ACOWAR va te le faire aimer comme jamais *-*
        Mdrrrrr ah bah déjà que là mon téléphone arrêtait pas de vibrer avec tes 300 messages à la minute, j’ose pas imaginer pour ACOWAR mdrrr

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s