Scarlet, la magie toujours au rendez-vous ! (Marissa Meyer)

BONJOUR – BONSOIR

separa

Ayant lu et adoré Cinder, le mois dernier, c’est tout naturellement que je me suis lancée dans la lecture de Scarlet. Sans trop de surprise, ce deuxième tome est également un coup de cœur livresque. L’auteure a vraiment mis la barre haute pour poursuivre les aventures de Cinder et l’ambiance est toujours autant intrigante. Marissa Meyer sait nous garder en haleine, pour notre plus grand bonheur.

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S
Les Chroniques Lunaires – Marissa Meyer
Deuxième tome – 2013
Éditeur : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 480
Genre :  Jeunesse 
Vous souhaitez l’achetez ? Suivez le guide !main
★★★★★

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉ

separa

Bien loin de l’Asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

AVIS

separa

Ce deuxième livre est consacré au Petit Chaperon Rouge, et la couverture est explicite pour nous faire comprendre la réécriture. Dans ce deuxième tome, on rencontre le personnage de Scarlet, haut en couleurs. Cette jeune femme sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas décourager, elle n’hésite pas à se lancer à la recherche de sa grand-mère, portée disparue depuis plus de deux semaines, alors que la police a classé le dossier sans suite. Ainsi, Marissa Meyer nous plonge aux côtés des recherches de Scarlet mais réussit avec brio à manier l’histoire sur plusieurs plans ; en alternant l’histoire de Scarlet avec celle de Cinder, mais également en intégrant des bonus. C’est également un deuxième tome riche en personnages car nous rencontrons, en plus de Scarlet, Wolf (=Loup) ainsi que Thorne. Thorne est la révélation de ce deuxième livre, pour moi. Marissa Meyer m’a énormément fait rire au travers de ce Capitaine, qui n’en est pas vraiment un ; c’est vraiment un individu qui « vaut le détour ».

J’ai vraiment apprécié pouvoir suivre l’histoire de Cinder au travers de celle de Scarlet ; jusqu’au point culminant de leurs rencontres. Le fait qu’un roman ne soit pas l’équivalent d’un conte est quelque chose que j’apprécie ; les histoires s’entremêlent et apportent une originalité à la saga. Cependant, on ne se perd pas, l’auteure ne nous emmêle pas les pinceaux, tout se distingue, point à souligné ici. Cinder continue son périple, essayant tant bien que mal de fuir Levana. L’écriture de Marissa Meyer est toujours aussi fluide, je n’ai pas vu, ni les pages, ni le temps passer. On ne veut pas perdre une miette de l’histoire et il est même difficile de s’en décrocher, à certains moments clés. Cette suite est à la hauteur du premier tome : rythmée, entraînante et toujours autant mystérieuse. Je pense que la plus grosse part de mystère concernant ce deuxième livre revient au personnage de Wolf. Cet homme est extrèmement doué pour les combats de rues mais, en même temps, n’a jamais vu une tomate de sa vie. Il y a tout un paradoxe autour de ce personnage : timide, renfermé, énigmatique, ce-dernier apporte son aide à Scarlet. On ne sait pas vraiment ce qu’il pense ; il y a vraiment une ambiguïté avec lui qui peut parfois nous mettre mal à l’aise, c’est très troublant ! Son rôle est en totale opposition par rapport au conte original, j’ai énormément apprécié ce détail.

Marissa Meyer arrive à créer une atmosphère oppressante tout au long du livre, pour rappeler la menace pesante de Levana sur Kai -et donc sur la Terre-. Je trouve ça admirable de retranscrire l’atmosphère générale du livre afin que le lecteur puisse la ressentir. Marissa Meyer nous apporte de nouveaux éléments clés : certes, le deuxième tome vise à raconter l’histoire de Scarlet, mais les personnages du premier livre ne sont absolument pas mis de côté. Comme je l’ai dis, on a droit à une alternance de différents « points de vues » d’un chapitre à un autre. Le personnage de Cinder nous révèle de nouvelles facettes et on comprend rapidement que la jeune femme fait face à son destin, bien qu’elle essaie de le repousser sans cesse.

En lisant ce tome, un thème central m’a sauté aux yeux : l’amitié. On voit Cinder nouer des liens, dans une situation très particulière, avec Thorne. Et bien que ces deux ne semblent pas s’entendre à merveille au début, le lecteur se rend vite compte qu’ils se soutiennent à chaque événement. Ils assurent « les arrières » de l’un et de l’autre, en le faisant naturellement. Scarlet c’est avant tout un récit d’amitié, d’amour : jusqu’où pourriez-vous aller pour sauver un être cher ? Jusqu’à quel sacrifice ? Mais Scarlet c’est également une leçon de vie, de méfiance ; le thème de la confiance est un thème central également et on peut le voir plus aisément au travers de la relation Scarlet/Wolf. Marissa Meyer met en lumière des situations « communes » auxquelles les personnages en ressortent grandis, changés.

Scarlet a été une belle lecture et un vrai coup de cœur. J’ai hâte de me plonger dans Cress pour retrouver les personnages et en rencontrer de nouveau !

Merci pour votre lecture !

sign

9 commentaires sur “Scarlet, la magie toujours au rendez-vous ! (Marissa Meyer)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s