SOC, La Cité Corrompue : de l’air svp

BONJOUR – BONSOIRsepara

Après avoir lu, adoré, vénéré, le premier tome de la saga Six of Crows, écrite par Leigh Bardugo, je me suis dis que je devais me lancer dans le deuxième tome de cette duologie et donc abréger mes souffrances. Non seulement j’ai cru y laisser ma vie durant les 672 pages de ce livre mais je suis surtout en deuil, tout simplement.

Vous comptiez lire SOC ? Spoiler : vous n’en sortirez pas indemne. 

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S

*sur la photo, c’est une édition en VO qui apparaît ! 

SIX OF CROWS, LA CITÉ CORROMPUE – LEIGH BARDUGO
DEUXIÈME  TOME – 2017
ÉDITEUR : ÉDITIONS MILAN
NOMBRE DE PAGES : 672
GENRE :  YOUNG-ADULT / FANTASY
VOUS SOUHAITEZ L’ACHETEZ ? SUIVEZ LE GUIDE !

_____main

★★★★★

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉsepara

VENGEANCE. COMPLOT. TRAHISON.

Une mission sépare Kaz et ses complices de la liberté.
Une mission pour survivre devenir riches et obtenir la gloire.
Une mission au cours de laquelle tout Ketterdam se dresse contre eux.
VIOLENCE. ALLIANCE. RÉDEMPTION.

Une partie mortelle. Six destins.
Quand les dés sont truqués, ils changent les règles du jeu…

AVISsepara

A peine le temps de se remettre de la fin (totalement FOLLE) du premier tome, que Leigh Bardugo nous plonge, tête la première, dans le second. L’action nous happe dès les premières lignes et sans que l’on s’en rende compte : on est foutu. Impossible après de relâcher le livre, ne serait-ce que pour boire, je vous le dis ! J’étais déjà soufflée par cette « performance » de l’auteure dans le premier tome, mais dans La Cité Corrompue, ce sentiment est encore plus fort et plus présent, quitte à parfois devenir obsédant. Bien évidemment, nous retrouvons nos petits voyous adorés après leur « casse du siècle ». Ils jouent une course contre la montre et les premières pages nous font ressentir cette pression, ce temps qui court, ce stresse sans fin. L’auteure est particulièrement douée pour nous transmettre toute une palette d’émotions au cours de notre lecture et les premiers chapitres ne manqueront pas de mettre nos nerfs à rude épreuve. Mais après tout, c’est à ça que sert la lecture : nous rendre complètement fous !

Dans ce deuxième tome, les émotions nous prennent réellement « aux tripes » j’ai envie de dire. Six of Crows est un de ces livres : on sait quand on le commence mais on n’est jamais prêt à le terminer. Pourtant c’est une chose inévitable car on doit bien connaître la fin… Le lecteur passe par toutes sortes d’émotions au fil de sa lecture : espoir, peur, désarroi, colère, tristesse, dépression (oui je vous jure !) Si le premier tome n’était qu’excellence, le deuxième est tout simplement parfait. Leigh Bardugo nous présente une histoire bien menée et bien ficelée surtout. En la lisant, on peut ressentir qu’elle a vraiment pensé à tout même aux détails les plus minimes. L’action est présente à chaque page, chaque ligne et nous prend à la gorge, et, en même temps, l’auteure nous décrit des moments d’émotions intenses : amour, amitié, famille… Tout y passe.

Comme j’ai pu le dire, nous retrouvons Kaz, Inej, Nina, Matthias, Jesper et Wylan qui font une vraie course contre la montre. Les voyous du Barrel nous entraînent avec eux dans les rues de Ketterdam, au cœur de la cruauté et de la violence. Leigh Bardugo nous véhicule de belles leçons de vie au travers de ce deuxième tome ; ma préférée étant celle-ci : Les véritable monstres sont ceux à qui nous pensons le moins en tant que tel. Leigh Bardugo insiste également sur l’idée que « l’habit de ne fait pas le moine » : les apparences peuvent être extrêmement trompeuses. La personne la plus belle peut s’avérer être une vraie pourriture. Ce deuxième tome nous dévoile une intrigue particulièrement sombre où manigances et complots sont présents à chaque coin de rue. Kaz prend la tête de son petit monde tout en essayant de doubler tous les malfrats du Barrel. L’auteure, comme pour le premier tome, nous montre des personnages attachants, tous essayant de lutter contre leurs démons, leur passé sombre. Le lecteur se retrouve confronté à des personnages qui sont vus comme des monstres mais le monde ne connaît qu’une partie de l’histoire, c’est là tout l’art de l’auteure.

J’ai énormément aimé lire ce deuxième tome qui surpasse largement le premier. J’ai ressenti tellement d’émotions à la fois et rien que les personnages nous donnent envie de connaître le fin mot de l’histoire. Leigh Bardugo nous offre un récit minutieusement réfléchi et calculé : le rythme n’est ni trop lent, ni trop pressant, le lecteur comprend, au fur et à mesure de sa lecture, que l’auteure lui laisse des petits indices éparpillés ça et là dans les chapitres. J’ai beaucoup aimé le fait de deviner quel serait le prochain coup de l’auteure ; et le plus étonnant est que j’étais toujours à côté de la plaque. C’est ça qui est vraiment extraordinaire pour SOC : on ne s’attend jamais au prochain chapitre, l’intrigue change, peut prendre une tournure totalement folle sans pour autant qu’elle échappe à l’auteure ou même au lecteur. Six of Crows, pour le premier tome, mais surtout pour le deuxième tome où on le ressent plus, est une vraie partie d’échecs où Kaz est un maître de stratégie par excellence. La Cité Corrompue est une succession de ruses, de stratégies, de coups de maître : Kaz a toujours un plan d’avance, même quand on est au bord de l’évanouissement, on se retrouve soufflé par le brio de ce personnage.

Autre détail qui à son importance : l’organisation de Leigh Bardugo. La dynamique du livre ne repose pas essentiellement sur la plume de l’auteure, bien au contraire. Cette-dernière nous offre des chapitres alternant les différents points de vue des personnages mais également différentes grandes parties scindent l’intrigue. Le fait d’avoir un chapitre consacré à Kaz puis à Jesper ou encore Inej, permet au lecteur de se sentir plus proche de nos héros et de comprendre leur choix. C’est également un moyen de voir l’intrigue sous différentes visions mais également à différents endroits. Leigh Bardugo a le chic pour terminer chacun de ses chapitres sur un moment de détresse, si bien que le lecteur se retrouve en apnée pendant sa lecture ! Cela a un certain charme, notamment celui de ressentir les émotions de façon très intense. Chaque personnage apporte quelque chose de magnifique à l’histoire et bien que l’ensemble forme un groupe qui n’est absolument pas homogène, tous restent complémentaires les uns aux autres et impossible de ne pas s’attacher à eux.

Je ne pensais pas du tout accrocher à cette saga, le fait que ça parle de « voyous » ne me tentait pas vraiment, pourtant je suis vraiment tombée sous le charme de la plume de Leigh Bardugo mais aussi de tous ces « voyous » justement. Chacun, à leur façon, possède une part d’humanité plus grande que n’importe quel homme riche de l’univers de l’auteure. J’ai également apprécié les petites références à Grisha dans ce deuxième tome, ça m’a donné encore plus envie de pouvoir me plonger dedans !

E N  B R E F : Cette duologie est tout simplement excellente. Leigh Bardugo nous plonge au cœur de Ketterdam, le repère des voyous et parvient à nous faire apprécier une bande de petits jeunes. L’auteure, grâce à sa plume, jongle entre humour et sérieux, mais arrive à nous serrer le cœur pour jouer avec nos émotions : je vous le dis, je vous le jure, on ne ressort pas indemne de Six of Crows Le premier tome comme le deuxième sont rythmés et le lecteur a vraiment l’impression d’être dans une partie d’échecs, une course contre la montre où toutes ses émotions se mélangent : stresse, peur, désarroi, colère, effroi : t o u t  y  p a s s e. Les différents points de vue nous permettent de nous sentir plus proche des personnages, de mieux les comprendre et d’alterner le rythme de l’histoire tout en la dynamisant. Nous assistons à l’intrigue et pouvons mieux l’appréhender sous différents angles. Une duologie excellente qui nous plonge dans un univers mystérieux, fait de complots et de machinations.

3 commentaires sur “SOC, La Cité Corrompue : de l’air svp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s