Rosewood Chronicles, Princesse incognito – Connie Glynn

Un premier tome qui ne m’a pas émerveillé, malheureusement… Entre des péripéties « too much » et les non-dits constants, j’ai eu du mal à suivre Connie Glynn dans son univers.

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S
Rosewood chronicles – Connie glynn
premier TOME, princessE incognito, 2019 
ÉDITEUR : casterman
NOMBRE DE PAGES : 528
GENRE : JEUNESSE / romance
VOUS SOUHAITEZ L’ACHETEZ ? SUIVEZ LE GUIDE !

casterman_og4

★★★★★

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉ

Lottie Pumpkin, jeune fille d’origine modeste, rêve de devenir une princesse. Grâce à une bourse, elle va réaliser son vœu et intégrer la prestigieuse école de Rosewood.
Ellie Wolf, princesse de Maradova, rêve, elle, de passer inaperçue. Elle aussi a hâte de rejoindre Rosewood… mais pour échapper à ses devoirs royaux.
Quand le hasard place Lottie et Ellie dans le même dortoir, c’est l’occasion idéale pour réaliser leur souhait le plus cher… en échangeant leurs identités.
Mais à Rosewood, si tout semble merveilleux en apparence, chaque jour est un piège et chaque recoin dissimule un ennemi…

AVIS

Comme un petit goût de « pas assez » avec ce premier tome… Je reste assez perplexe par rapport à cette lecture et j’ai du mal à trouver les mots pour exprimer mon ressenti. J’ai l’impression qu’avec l’auteure, c’est tout ou rien et rare sont les fois où j’ai pu apercevoir un jure milieu. Le résumé avait pourtant titillé ma curiosité car cela m’avait fait penser à plusieurs films cultes de mon adolescence : Princesse protection programme, Princesse malgré elle, ou, encore, (ne riez pas) Barbie apprentie princesse. Cet univers n’était donc pas totalement inconnue et je m’aventurais dans quelque chose qui était susceptible de me plaire. Pourtant je ne sais quoi dire, j’ai bien aimé, oui, mais en même temps quelque chose m’a dérangé dans le style d’écriture de l’auteure.

Les débuts du roman portent à croire à une légère ressemblance à Cendrillon. Lottie, dont la mère est décédée, vit au-dessus de la boulangerie chez sa belle-mère une existence loin du « rêve » éveillé. La jeune femme s’est démenée pour obtenir une bourse : un allé simple pour la prestigieuse école de Rosewood, qui n’ouvre pas ses portes à tout le monde… Là-bas, richesse, luxe et vrai-semblants semblent se côtoyer tous les jours, si bien que lorsque Lottie arrive sur place, c’est un nouveau monde qui s’ouvre à elle. Cependant à Rosewood, chaque personne porte un masque et la vérité est bien souvent surfaite. Se crêpant le chignon dès le premier jour avec sa colocataire, Lottie voit les choses empirer quand une rumeur la prend pour cible en affirmant qu’elle est la mystérieuse princesse de Maradova… Alors que la véritable princesse n’est autre que sa colocataire excentrique : Ellie Wolf. Très vite, les deux jeunes femmes s’échangent leur place : une a toujours rêvé de vivre une vie de princesse, l’autre souhaite simplement vivre une vie normale. Lottie va devoir alors suivre un vrai apprentissage pour se comporter comme sa couverture l’exige. Mais son rêve de conte de fée va vite tourner au cauchemar quand la jeune femme se rend compte que de mystérieuses menaces ne cessent de planer sur Ellie… ou plutôt sur elle-même !

Ce premier tome avait donc « tout » pour que j’apprécie ma lecture mais je ne sais pas comment l’expliquer mais quelque chose m’a dérangé dans le style d’écriture de l’auteure. Honnêtement j’ai eu horreur de l’ambiguïté constante qui régnait dans ce bouquin car j’avais vraiment l’impression que l’auteure se censurait et n’osait pas aller au bout de son écriture. Comment dire ? On comprend très vite que ce que ressent Lottie pour Ellie, ou même Ellie pour Lottie, va bien au-delà d’un simple sentiment amical. Peut-être que ce n’est pas de l’amour, à proprement parlé, mais l’auteur ne cesse de faire planer un gros « ? » sur cette relation et elle se rabat sur les garçons présents pour mettre en avant cette idée du « Prince et de la Princesse » comme pour éviter d’affirmer qu’il y a une possible relation homosexuelle dans son livre. J’avais envie de crier : ET ALORS ? Qu’est-ce que ça fait si tu l’affirmes, honnêtement, qu’il y a un sentiment amoureux entre les deux jeunes femmes ? Au lieu de ça, Connie Glynn nous assomme à coup de violons, à coup de moments complices et frissons, jalousie ressentis par l’une ou l’autre mais c’est vraiment le grand maximum.

Autre point qui m’a passablement dérangé c’est que cette merveilleuse académie de Rosewood, si géniale et si prestigieuse soit complètement passée à la trappe après 100/150 pages. C’est extrêmement dommage car le système de fonctionnement, avec les maisons, chaque maison possède une couleur, un dortoir… Cela avait comme une atmosphère de Poudlard dans l’idée, donc je n’ai pas vraiment compris le fait de nous couper l’herbe sous le pied. J’ai vraiment eu la sensation d’être face une publicité mensongère puisque l’école passe complètement au second plan, d’un côté je peux comprendre mais c’est quand même le lieu dans lequel Lottie rêvait d’aller depuis qu’elle est gosse. Sans compter que nos protagonistes se fourrent parfois dans des situations totalement tirées par les cheveux. A certains moments, je roulais les yeux tellement c’était un peu trop, un peu « too much ». L’auteure a vraiment eu du mal à trouver un équilibre entre le concret et le fait de rendre son récit merveilleux car Lottie allait pouvoir vivre une vie de princesse. Cependant, les traditions de Maradova sont très intéressantes bien que mystérieuses, avec cette histoire de doublure royale, mais encore une fois l’auteure n’est pas vraiment allée au bout de son univers, du moins c’est ce que je pense.

Alors qu’à certains moments il y avait trop de longueurs, d’autres passages avaient une action qui se déroulait beaucoup trop vite. J’avais parfois du mal à comprendre et à suivre ce que je lisais. C’est donc une lecture en demi-teinte car je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, mais en même temps cela est loin d’avoir été une révélation. La plume de l’auteure est très différente de ce que à quoi je m’imaginais. Je pense tout de même lire le deuxième tome, par curiosité et voir si l’écriture de l’auteure évolue…

Pour information, ce premier tome sort en librairie le 5 juin prochain.

Merci pour votre lecture et prenez bien soin de vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s