American Royals, T1 – Katharine McGee

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est sans-titre-1-4.png

Le voici, le voilà : une sortie assez attendue en France mais aussi aux US, le premier tome d’une saga qui s’annonce très prometteuse : American Royals, de Katharine McGee. L’auteure fait le pari assez fou de nous plonger dans une Amérique monarchique, gouvernée par la lignée des Washington depuis la Guerre d’Indépendance (1775-1783), guerre où George Washington accepta la Couronne et instaura donc une monarchie. Monarchie toujours présente en 2019, dans le roman de l’auteure !

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S
american royals – katharine mcgee
premier tome, 2019
ÉDITEUR : Lumen
NOMBRE DE PAGES : 562
GENRE :  royauté / young-adult / monarchie
VOUS SOUHAITEZ L’ACHETEZ ? SUIVEZ LE GUIDE !

★★★★★

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉ

Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion… 

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse. 

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

AVIS

Béatrice, Samantha et Jefferson semblent vivre un conte de fée éveillé tant leur vie est loin d’être banale. En effet, les trois rejetons descendent de la grande lignée des Washington, branche qui gouverne l’Amérique depuis 1783 -Amérique gouvernée par une monarchie, évidemment ! En effet, George Washington « héros » de l’indépendance américaine, devenu George Ier, a accepté le titre de roi et ainsi la Couronne au lieu d’organiser des élections, au lieu de devenir Président… Et après plus d’un siècle à gouverner, les Washington sont toujours sur le trône de cette belle nation, avec une certaine nouveauté car pour la première fois, ce sera une femme qui accédera au trône, quand le roi ne sera plus : Béatrice, l’aînée. D’habitude, la Couronne échappait aux mains des héritières pour se placer directement dans celles des héritiers mais, en 2019, un peu de changement ne fait pas de mal.

Ainsi, nous suivons les « coulisses » de cette famille royale : Béatrice, toujours sérieuse sur laquelle tous les regards de l’Amérique se braquent, elle n’a le droit à aucun faux pas, aucune fausse note. Puis vient ensuite les jumeaux : Samantha et Jefferson, ces-derniers sont le total contraire de leur sœur aînée. Alors qu’elle brille par son sérieux, les jumeaux se font un malin plaisir à faire tourner en bourrique les différents services du Palais, mettent un point d’honneur à semer leurs gardes du corps et j’en passe. Nous suivons également des personnages gravitant autour du trône, et qui sont assez proches des membres de la famille royale : Nina, meilleure amie de Samantha mais aussi plus-ou-moins copine de Jefferson, et Daphné, ex de Jefferson (totalement cinglée, à mon humble avis). Vous l’aurez sûrement compris, mais derrière la vie de strass, de paillettes et de luxe, les coulisses de la monarchie nous offrent un aperçu « du masque » que porte chaque personne affilié de près, ou de loin, au palais et à la dynastie.

En suivant les différents protagonistes au cours de notre lecture, nous prenons conscience que la communication entre les membres de la famille ou entre leurs amis est une chose dès plus compliqué. Béatrice semble être une personnalité très à part entière, notamment par son statut de princesse mais surtout de future souveraine qui est sur toutes les langues. Et à ses 21 ans, les langues de vipères des différents journaux aiment bien en rajouter une couche en pointant du doigt le manque de relation amoureuse de la jeune femme. Ses parents prennent alors les « choses en main » en constituant un dossier de prétendants, tout à fait valable pour être un parfait roi-consort. Cette idée est loin de plaire à la future reine, son coeur étant déjà pris… pour un « roturier » ! Cependant, en tant que membre de la famille royale, sachez que vous ne pouvez pas faire ce qu’il vous plaît, du moins si cela semble être le cas de Samantha, Béatrice ne pourra jamais se résoudre à tout envoyer balader comme peut le faire sa sœur cadette. Au cours de notre lecture, nous assistons à un véritable chassé-croisé assez intense, tant les péripéties de cette famille pas comme les autres, et de leurs proches, prennent des proportions fabuleuses pour tout et n’importe quoi. Notamment quand le choix -par défaut pour répondre aux attentes de ses parents- se pose sur le garçon tant convoité par sa sœur, je ne peux qu’affirmer qu’il y a de nombreuses étincelles qui crépitent entre les deux princesses.

Bien que la trame soit « évidente », j’ai adoré ma lecture : c’est frais, ça se lit bien, c’est entraînant, je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Je trouve ça tellement bien écrit, et vraiment intéressant d’avoir plusieurs points de vues qui « alimentent » les coulisses de cette vie royale, des sacrifices faits et des obstacles rencontrés. Au travers des différents personnes rencontrés, l’auteure met en avant plusieurs personnalités / traits de caractères auxquels il est aisé, pour le lecteur, de s’identifier et notamment pour chacun des personnages. Dès les premières pages, on arrive à se faire une idée globale de l’histoire, et bien-sûr on retrouve certains plot-twist évidents, certains rebondissements et quelques clichés, mais dans l’ensemble l’auteure réussit son pari et nous happe avec une plume légère et très personnelle en même temps. Les « dessous » de la famille royale sont décrits de telle façon à avoir la sensation d’être devant une télé-réalité mais, en même temps, dans une ambiance très intime, très fermée.

J’ai vraiment ressenti un changement de rythme très maîtrisé au cours de ma lecture. Les premiers chapitres s’enchaînent bien, servent de terrain d’exploration : l’auteure nous présente les différents membres de la famille royale, les proches, les événements et le protocole. Ensuite, les chapitres qui constituent le « milieu » du roman sont de véritables tremplins à l’intrigue : on est face à quelque chose de très tordu, d’assez inattendu même et le rythme s’accélère et nous happe d’avantage dans ce chassé-croisé. Puis vient la fin et là : oh mon dieu. Je n’étais absolument pas prête à lire les dernières pages qui sont particulièrement intenses et qui prennent de court, c’est certain ! Je me suis sentie totalement déboussolée face aux révélations, aux rebondissements et la fin, la dernière page en elle-même m’a complètement foutu en l’air, avouons-le ! L’auteure termine sur une note plus que sadique, horrible, affreuse et tout laisse à croire qu’il y aura une suite. Du moins, c’est ce que j’espère réellement car rester sur cette note de fin à jamais, non merci ! Le plus intéressant dans cette vision de la royauté est d’assister à tous les doutes, toute la pression pesant sur la famille royale et notamment Béatrice dans son rôle de future reine.

Pour résumer, ce fut une très belle surprise et une lecture très agréable. Un rythme ni trop lent, ni trop rapide, des personnages attachants et intéressants et une intrigue qui, malgré son côté « déjà-vu » titille notre curiosité et nous pousse à en savoir plus. Un premier tome très prometteur donc !

Merci pour votre lecture et prenez bien soin de vous.

5 commentaires sur « American Royals, T1 – Katharine McGee »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s