Le Gang des Prodiges, Supernova – Marissa Meyer

-bonjour – bonsoir 💌

Un troisième tome que je n’espérais plus ! Je démoralisais totalement de voir la date de publication repoussée à chaque fois. Mais, je pense que l’attente en valait la peine car Marissa Meyer nous a offert un final totalement prenant, explosif et assez touchant à la fois. Je suis très heureuse de vous partager mon avis sur ce tome final et, plus généralement, sur mon admiration pour la saga.

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S
Le Gang des Prodiges – Marissa Meyer
Troisième tome, Supernova – 2021
ÉDITEUR : Pocket Jeunesse
NOMBRE DE PAGES : 648
GENRE :  Dystopie / Fantastique
THÈME(S) : Super-Héros / Super-Vilains / Magie / Pouvoirs

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉ

Alors que dans les rues de Gatlon la bataille continue de faire rage entre les Renégats et les Prodiges, une terrible menace étend son ombre sur la ville. Avec leur pire ennemi dans les parages, Nova et Adrian doivent affronter mensonges et trahisons pour protéger ceux qu’ils aiment. La tâche est encore plus rude pour Nova, qui doit à tout prix garder sa véritable identité secrète. S’ils ne parviennent pas à réconcilier les deux camps de super-héros, ils perdront tout, y compris leur relation naissante…

AVIS

Nova est encore plus aux prises avec son identité secrète et tous les évènements qui se succèdent à Gatlon : la filleule d’Ace doit être sur tous les fronts tout en sauvant sa peau, un minimum… Cependant, on sent bien qu’une course contre la montre s’opère et, bientôt, le fruit de ses mensonges lui « explose » à la figure. Ce troisième tome ne nous épargne pas et Marissa Meyer offre, réellement, une conclusion à cette trilogie assez phénoménale. J’ai eu l’impression de (re)découvrir les personnages sous un angle nouveau, au travers de récits et d’histoires qui les mettent beaucoup plus en lumière. L’autrice parvient à interroger les frontières entre le « bien » et le « mal » même si elle montre que ces deux notions ne cessent de fluctuer et que chaque personne est aveuglée par ses valeurs, ses principes et n’entrevoit le monde que sous la perception de sa propre vérité.

Dans cette suite la confiance est fragile entre chaque personnage : les identités secrètes créent de nombreuses tensions ainsi que de nombreux quiproquos, tant pour Nova que pour Adrian. Pour l’un comme pour l’autre, le jeu devient de plus en plus risqué, surtout depuis qu’Ace Anarchy a pu récupérer le contrôle sur ses pouvoirs et son casque… Le fameux casque au centre de toutes les attentions depuis le début et qui, quand on le voit en œuvre, cause de nombreux dégâts. L’héritage de Nova semble reposer, finalement, sur des mensonges, où toutes les histoires s’imbriquent peu à peu : la mort de ses parents, la mort de la mère d’Adrian, l’apparition de Phobie… Marissa Meyer tisse une toile de causes à effets assez surprenante et nous prend au dépourvu avec des révélations complètement aussi inattendues qu’explosives ! La première partie du récit est assez « cool » dans le dynamisme mais après la page 400, tout s’accélère et je n’ai pas pu lâcher le livre.

Une fois encore, l’autrice prend le temps de développer la psychologie des personnages : on ne se concentre pas seulement sur Nova, bien au contraire. J’ai adoré les détails « mis en lumière » par l’autrice : Nova analyse son passé, son héritage, souvenirs… Elle voit ce qu’elle est devenue : une arme, pour son oncle, rien de plus, qui est loin d’être aussi « louable » qu’il ne le laisse croire. On se rend compte que Nova n’a connu que la manipulation, et que la confiance n’est pas une chose innée chez elle, elle tend à toujours tout remettre en question, en premier l’attachement que des personnages peuvent montrer à son encontre. Cependant Nova se révèle plus humaine que jamais : tiraillée entre ses idéaux et sa famille, mais aussi Adrian et ses ami.e.s, Nova devra faire face à de nombreux obstacles au cours de ce final. En tant qu’héroïne, elle a une superbe évolution, tout comme Adrian, par ailleurs. Dans ce final, Adrian va revoir ses positions et son jugement sur ce qui est « bien » ou « mal », sur la confiance qu’il place en autrui et sur son rapport aux autres.

Une ambiance fortement tendue avec de gros enjeux politiques mais aussi sociétaux dans ce troisième tome. Marissa Meyer nous emmène là où on ne pensait pas aller. Elle nous offre une vision vraiment « apocalyptique » à un moment du récit, qui m’a rendu extrêmement anxieuse. Il y a un véritable « effet boule de neige » à la suite d’une action précise et le lecteur est entraînée dans une boucle infernale. L’autrice offre des passages assez sombres. Comme j’ai pu le dire, les dernières pages sont assez denses, honnêtement je ne m’attendais pas à avoir le coeur aussi retourner. L’épilogue offre une fin dès plus intéressantes mais surtout inattendues ! Je pense que l’autrice s’offre une possibilité de réaliser une suite de cette trilogie, une perspective qui ne me déplaît pas vraiment.

Ce fut un coup de coeur, je suis un peu peinée de refermer cette saga, de quitter les personnages car j’ai l’impression qu’il reste encore des choses inachevées… Mais la fin a été à la hauteur de mes attentes, et c’est le plus important.

-♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s