Stony Bay Beach, Sam & Jase – Huntley Fitzpatrick

-bonjour – bonsoir 💌

En février, Lauriane (motsdouxetinfinis) m’a proposé un petit défi : on devait chacune lire le livre préféré de l’autre. Après lui avoir choisi un livre, Lauriane m’en a choisi un : j’ai don eu l’honneur immense de découvrir Stony Bay Beach, premier tome d’une duologie de Huntley Fitzpatrick. Je ne me doutais pas que ce livre me procurerait autant de frissons et autant de sentiments.

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

I N F O R M A T I O N S
Stony Bay Beach – Huntley Fitzpatrick
Premier tome, Sam & Jase – 2018
ÉDITEUR : Nathan
NOMBRE DE PAGES : 544
GENRE :  Jeune adulte
THÈME(S) : Addiction(s) / Famille nombreuse / Relations amoureuses et amicales / Vie politique 

Line-Divider_zpsnzpwyzh6

RÉSUMÉ

Samantha a 17 ans. Sa mère est une figure politique locale. Leur maison est immense, immaculée, tout le contraire de celle des Garrett, les voisins que sa mère déteste. Ces derniers ont huit enfants et vivent dans un bouillonnant désordre organisé. Un jour d’été, alors que Sam les observe de son balcon, un garçon l’y rejoint : c’est Jase, le troisième enfant des Garrett. Commence alors pour Sam et Jase l’été des premières fois, mais aussi des secrets, qui ne peuvent rester bien longtemps gardés…

AVIS

En découvrant la quatrième de couverture de Stony Bay Beach, j’ai eu un petit flash-back d’une film que j’adorais regarder lorsque j’étais petite : Treize à la douzaine. Vraiment, ce film, je l’ai regardé énormément de fois et j’aime énormément ce qu’il dégage. Stony Bay Beach m’a fait ressentir des émotions de mon enfance mais en beaucoup plus fort : c’est un roman tellement beau et tellement réconfortant. Je m’y suis sentie comme dans une bulle et j’ai aimé tous les petits messages disséminés au fil du récit : le livre aborde énormément de thématiques qui peuvent nous parler, à tous, je pense.

Samantha, ou Sam, est une adolescente de 17 ans dont la mère est une figure politique locale assez reconnue. Sam n’a pas le droit à l’erreur : sa mère lui fait subir une charge et une pression mentale assez énormes pour son âge, allant jusqu’à planifier à la seconde près ses journées de vacances. Sam est habituée à être dans le « moule » même si, secrètement, elle se rêve ailleurs. En face de chez elle vivent les Garrett, cette famille nombreuse qui exaspère au possible sa mère. Mais Sam les regarde, en cachette, et son quotidien change du tout au tout lorsque sa route croise celle de Jase. Sam est propulsée dans cet univers bruyant, où les rires, les pleurs, le désordre viennent ponctuer les journées chez les Garrett. Sam se révèle peu à peu et se laisse être elle-même auprès de Jase…

Sam et Jase forment un duo si apaisant et si beau à voir évoluer au fil du récit. Ce que j’ai le plus aimé dans ce récit est que l’auteure ne s’attarde pas seulement sur eux mais écrit sur des tranches de vies, parlent des différents personnages en les mettant en lumière au cours du récit à un moment donné : Nan, Tim, Alice ou encore George, Huntley Fitzpatrick s’attache à ne pas nous donner une « overdose » de Sam et de Jase, mais plutôt tend à nous montrer toutes les ramifications possibles dans les vies de ces deux adolescents. Beaucoup plus que des histoires d’amour entre les adolescents, l’auteure évoque énormément de sujets : tous sont bien amenés dans le récit, tantôt d’une façon légère, tantôt d’une manière plus brusque et frontale, mais dans les deux cas, le résultat final est atteint : le lecteur est amené à réfléchir, à se questionner et à comprendre que tout n’est pas que « blanc » ou « noir ».

Huntley Fitzpatrick aborde ainsi la thématique de la famille nombreuse et les nombreux aléas / préjugés qui en découlent. Le regard des autres est un thème récurrent dans le livre, avec la pression que cela suppose (pression sociale / familiale). L’auteure aborde également les relations toxiques (amicales, amoureuses ou familiales), les addictions (drogues, alcools), la vision de la femme au sein d’une société (allaitement en public / femme en politique), les jugements de valeur ainsi que le sexisme profondément ancré dans la société. Toute cette liste peut effrayer, cependant je vous assure que le récit n’en reste pas moins « feel good » et nous plonge au coeur d’une petite bulle sécurisante, où on se sent bien et à l’aise. Les personnages sont tous travaillés et évoluent au fil du récit : j’ai vraiment adoré voir le cheminement de Jase, Sam ou encore Tim. L’auteure nous propose vraiment des chemins de vie intéressants et touchants, et j’espère vraiment que le deuxième tome continue de s’inscrire dans cette dynamique plus « mature ».

Ce fut une sublime lecture et je remercie encore très fortement Lauriane de m’avoir donné ce livre à lire pour le mois de février. Je pense qu’il entre dans mon top des livres préférés et je suis déjà impatiente de retrouver les personnages pour la suite. Si cela vous intéresse, un vlog est disponible !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est petit-moment-litteraire-2-1.png

-♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s