La Malédiction de Highmoor – Erin A. Craig

-bonjour – bonsoir 💌

Petite, j’étais fascinée par le conte Le Bal des douze princesses. J’adorais ce conte et encore plus l’adaptation en film fait par Barbie… Mais quand j’ai vu qu’il y avait une réécriture, assez sombre, disponible en librairie… J’étais vraiment vraiment très enthousiaste et ça n’a pas loupé : quelle claque !!


RÉSUMÉ

Douze sœurs s’en allaient au bal…

Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d’un vaste océan, le duc Thaumas a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie…
L’une d’elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En enquêtant sur le tragique accident de sa sœur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses. Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent jusqu’à l’aube, comme envoutées.
Seule Annaleigh réussit à s’arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses sœurs d’y perdre la vie…

Librement inspiré du conte des frères Grimm Le Bal des douze princesses, ce roman de fantasy aux accents horrifiques rappelle les films de Guillermo del Toro et l’atmosphère vénéneuse de Rebecca de Daphné du Maurier.

AVIS


Erin A. Craig a le don de transformer un conte assez innocent en un terrain de jeu pour des entités anciennes et violentes, mues par la vengeance et le malheur des autres. Annaleigh vas en faire les frais, tout comme ses autres sœurs. On parlerait même d’une véritable malédiction sur les sœurs Thaumas, destinées à mourir les unes après les autres… Cependant, Annaleigh refuse de croire à cette malédiction : elle pense, non elle est certaine, que quelque chose de plus sombre se cache derrière ces « accidents » malheureux… Quelqu’un s’en prend à ses sœurs et elle est bien déterminées à trouver le ou la responsable. Mais lors de son enquête, Annaleigh et ses autres sœurs découvrent une porte mystérieuse faisant le pont entre leur manoir isolé et n’importe quel lieu rêvé… La frénésie de la danse et des bals s’emparent des sœurs Thaumas : elles sont complètement envoûtées, hypnotisées… Seule Annaleigh parviendra à se défaire de cette emprise et découvrira de sombres vérités.

Par où commencer ? Peut-être par vous dire que j’ai adoré ma lecture.

Le début du récit donne déjà le ton : elles étaient douze sœurs mais 4 sont mortes. Le premier chapitre c’est l’enterrement d’Eulalie, tombée de la falaise du manoir… Chaque sœur est assez unique et apporte une touche au récit : Camille qui se prépare à son rôle d’héritière, les triplées qui aiment la légèreté et la frivolité … Mais il y a la plus petite des sœurs, Vérity, qui voit des choses… et les dessinent. Elle affirme voir ses sœurs décédées et que ces dernières ne cessent de l’embêter, lui faire peur. Vérity va alors « ouvrir les yeux » d’Annaleigh qui va se mettre à voir Eulalie, Ava ou encore Octavia… pour son plus grand malheur. Commence alors une course contre la montre… Que dis-je ? Contre la folie ! Annaleigh veut sauver sa famille mais ne semble plus qui croire ou quoi croire. Elle a des hallucinations, l’homme qu’elle a rencontré quelques jours plus tôt semble n’avoir jamais existé et son ami d’enfance est à la fois présent sans l’être vraiment. Que se passe-t-il réellement au sein du manoir Thaumas ? Et pourquoi cela semble étroitement lié à des secrets de famille… et à la danse ?

J’ai été transportée dès les premières pages dans cet univers, ces traditions du « Salin », aux côtés des sœurs Thaumas et de leur chagrin, de leur « retour » à la vie… Totalement envoûtée par la plume d’Erin A. Craig qui convoque mythologie, légendes, réécriture assez sombre au fil des pages. J’ai complètement été envoûtée à mon tour avec la plume et le récit, souhaitant à la fois me laisser aller à la beauté des bals, tout en découvrant la vérité sur les sœurs Thaumas. Car, soyons clairs ici : le récit fait plutôt flipper, d’une certaine manière !

On retrouve les éléments clés du conte, avec les bases fondatrices, mais Erin A. Craig apporte ici une tournure beaucoup plus sombre, nous plongeant même dans un thriller psychologique à mon goût. J’ai adoré l’univers avec le peuple des Salins qui est un peuple très proche de l’océan. Les fastes et autres somptuosité qui ont lieu tout au long du roman apportent un côté assez « magique » dans cet aspect tragique du récit. Le rythme est parfait et je n’ai pas vu les pages défiler : j’étais réellement emportée dans ce récit qui est très addictif, dès les premières pages.

La trame du récit est haletante avec des révélations et des indices parsemés tout au long des chapitres. La tournure vraiment sombre arrive après la moitié du récit et donne une nouvelle dimension à notre lecture ! L’horreur s’installe et rend les révélations intenses. J’ai juste un léger bémol à émettre concernant les dernières pages qui s’enchaînent et paraissent un peu brouillonnes.

Ce fut une super lecture, très différente de ce que je peux lire d’habitude ! Si vous cherchez une réécriture dans le genre un peu horrifique, vous serez servis avec celle-ci !


Un commentaire sur “La Malédiction de Highmoor – Erin A. Craig

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s