La maison au milieu de la mer céruléenne – TJ KLUNE

-bonjour – bonsoir 💌

C’était un livre que je voyais partout et sans cesse sur instagram à sa sortie… Du coup, je n’étais pas plus emballée que ça à le lire, je l’avoue. Cependant, c’était une lecture commune du bookclub auquel je participe donc c’était l’occasion de découvrir l’univers et la plume de TJ Klune. On m’avait promis un moment très cocon durant cette lecture et -miracle ???- ce fut le cas !


RÉSUMÉ

Une île magique. Une mission dangereuse. Un secret brûlant.


Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. À quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu’agent du Ministère de la Jeunesse Magique, il doit s’assurer du bien-être des enfants dans les orphelinats supervisés par le gouvernement.
Mais lorsqu’il est convoqué de manière inattendue par les Cadres Extrêmement Supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : se rendre sur l’île de Marsyas dans un foyer où résident six dangereux pensionnaires.


Obligé de mettre ses craintes de côté afin de rédiger un rapport objectif sur l’établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l’île. Il devra également réussir à cerner le charmant et énigmatique directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés.


À mesure qu’il découvre d’incroyables secrets et qu’il se rapproche d’Arthur, Linus va se retrouver confronté au plus difficile des choix : faire son devoir ou écouter son cœur.

AVIS


Je vous arrête : l’univers de fantasy proposé par TJ Klune n’est pas un univers très poussé, extrêmement développé… Au contraire, on en gratte juste la surface donc cela reste très superficiel et on se pose pas mal de questions. MAIS cela participe à rendre le récit très mignon et à nous plonger dans un cocon durant notre lecture.

Linus Baker est un agent du MJM : Ministère de la Jeunesse Magique. Son job est de se rendre dans les orphelinat et veiller à ce que les enfants (dotés de pouvoirs ou habilités magiques) y soient bien traités, selon les principes de son ouvrage fétiche « Règles et Règlement« . La vie de Linus Baker est loin d’être extravagante, bien au contraire. Cet homme de 40 ans a une vie très monotone, très routinière où rien ne dépasse. Sa petite excentricité repose dans son tourne disque et son amour de la musique… Son chat n’est pas très disposé à l’aimer mais Linus ne peut lui en vouloir. Bref, sa vie est plutôt chiante et ça se ressent dans notre lecture. Mais l’aventure va arriver lorsque les cadres supérieurs du MJM convoque Linus pour une mission spéciale, secrète de niveau 4 (le top du top !!!!). Direction une île perdue au milieu de nulle part, que personne ne semble connaître, pour étudier de près un établissement avec un directeur particulier et des enfants encore plus particuliers dont l’antéchrist en personne, une gnome, un esprit de la forêt, un poulpe mais pas tout à fait, un Loulou de Poméranie et, enfin, une vouivre.

Bref, la grande aventure pour notre Linus national qui n’est jamais allé plus loin que sa ville toute grise et moche. Alors que sur cette île… Il fait beau. On entend les oiseaux chanter…. On est bien…

Hm hm mais pas trop quand même, Linus Baker est catégorique : il est là en mission, pour son travail et il ne liera aucun attachement particulier avec QUICONQUE sur cette île.

Enfin, en théorie… Dans les faits…

Au fil de son « enquête », Linus va apprendre à connaître chacun des enfants présents sur l’île mais aussi leur directeur : Arthur Parnassus. Au fil du récit, on sent que le rythme change ainsi que le ton. C’est une chose assez extraordinaire que réussit TJ Klune : il ouvre son récit au fur et à me sure que Linus s’ouvre au monde et ouvre son esprit aux choses nouvelles. Le récit n’est donc plus aussi lourd, lent, monotone, fastidieux et on commence vraiment à apprécier notre lecture et nos découvertes des différents enfants. Car ce sont avant tout des enfants : c’est sur ce point que TJ Klune insiste et comment Linus les perçoit. Chauncey, Théodore, Talia, Sal, Phee et Lucy sont beaucoup plus que leur simple dossier, beaucoup plus que les informations glanées ici ou là. Au travers du personnage de Linus, le lecteur apprend à ne pas juger une personne sur ses actions, son passé ou même sa famille. On découvre ces enfants et on s’y attache, c’est inévitable. Et Linus s’y attache progressivement, d’abord avec réticence mais au travers de multiples petits actes, on sent que cet homme a réellement à coeur leur bonheur et leur épanouissement.

J’ai adoré suivre un personnage aussi normal que Linus. On est loin d’une vision idéalisée de la vie d’adulte, au contraire. Linus est un adulte blasé, qui vit seul avec son chat, obligé de supporter sa voisine chiante et curieuse, qui n’a pas d’amis, ni en dehors de son travail ni au travail. Son travail, c’est peut-être la seule chose dans laquelle il excelle et encore… En partant pour cette mission de niveau 4, Linus ne va pas simplement rencontrer l’amour ou l’amitié, il va se rencontrer lui-même ! Il va se confronter au monde extérieur, au vrai, s’attacher aux enfants, rire avec eux, faire des choses pour eux, vouloir les sauver, les protéger, les aider. TJ Klune véhicule de si beaux messages dans ce récit : tolérance, acceptation de soi mais aussi d’autrui, avoir le courage d’affronter les autres et ses peurs, ne pas se laisser définir par les préjugés, faire ce qui nous rend heureux… Et s’aimer, toujours s’aimer ! Notre maison se constitue auprès des personnes chères à notre coeur…

On a une rep très douce dans ce livre avec la relation de Linus / Arthur qui est certes une relation « évidente » et courue d’avance, on la voit arriver dès le début mais cela reste une relation tellement mignonne car jamais elle n’est remise en question, jamais elle n’est critiquée ou cible de la violence des autres. Ils avancent, s’apprivoisent et finalement on se rend compte qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Bref, les voir heureux, m’a rendu heureuse moi aussi.

J’ai beaucoup ri durant ma lecture, je me suis sentie bien. J’ai eu le coeur serrée sur les derniers chapitres et je trouve la fin parfaite. Pour moi, le livre se termine de la meilleure des façons et je suis partante pour une suite mais je ne serai pas fâchée s’il n’y en a pas car je sais que Linus, Arthur, les enfants… sont heureux.

Donc, certes, l’univers est peu étoffé. On aimerait savoir pourquoi les personnes possédant des « pouvoirs » sont soumis à des lois promulguées par des humains, comment et pourquoi autant d’orphelinats ont été construits ? Pourquoi autant d’abandons ? Et encore énormément de questions… N’espérez pas donc lire un ouvrage complexe, avec un univers hyper ficelé à la Harry Potter car, là, c’est sûr, vous serez déçu(e)s et à juste titre. Profitez juste de cette lecture comme ce qu’elle promet de vous offrir : un bon moment. Fermez les yeux et vous entendrez peut-être le bruit des vagues…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s