Les sirènes de Malibu – Taylor Jenkins Reid

-bonjour – bonsoir 💌

Il était temps pour moi de me replonger dans la plume de Taylor Jenkins Reid. Après avoir adoré Daisy Jones & The Six, j’étais très impatiente de voir Les sirène de Malibu être publié en 2022 ! Si cette lecture n’a pas été un coup de coeur, elle n’en reste pas moins une très belle découverte, pour plusieurs aspects.


RÉSUMÉ

Malibu, 27 août 1983. La fête annuelle de Nina Riva est l’événement le plus attendu de l’année à Malibu. Star du show-biz, politique ou serveuse au drugstore du coin, tout le monde rêve d’être invité, car ce n’est pas seulement la fête la plus notoirement décadente de toute la côte Ouest, c’est aussi l’occasion d’approcher les Riva. Nina, Hud, Jay et Kit, non contents d’être les enfants du chanteur qui fait vibrer l’Amérique, sont eux-mêmes un modèle de succès. Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont talentueux et ont le monde à leurs pieds. Mais sous le vernis des apparences se cachent bien des secrets. Si à minuit la fête bat son plein, au matin, le passé sera venu frapper à la porte des Riva et leur manoir de verre au sommet de la falaise sera en feu.

AVIS


Les sirènes de Malibu est une saga familiale qui se construit au grès d’un compte à rebours, créant une ambiance assez oppressante au fil de notre lecture. Entre flashback, sur le passé des individus qui composent la famille Riva, mais aussi évènements du présent qui font tourner la montre, l’autrice parvient à saisir l’ironie même des relations familiales qui se font et se défont. Le récit se centre ainsi sur la famille Riva, une famille qui a su se faire une réputation même en partant de très loin. Tout commence avec les parents : June et Mike. L’une est serveuse dans le restaurant familial et rêve de grandeur, l’autre est une futur star imbue de lui-même. Mike parvient à séduire June, à l’engrosser, la tromper multiples fois avant de se consacrer totalement à sa musique et d’abandonner sa femme et ses enfants. De cette union, je vous donne Nina, Jay, Hud et Kit. Apprenant à se débrouiller sans un père riche aux as, la famille essaie de rester à flot… Leur mère sombre peu à peu dans la dépression ; alcoolique, les enfants Riva ne pourront plus compter que sur eux-mêmes à son décès. Très vite, c’est Nina qui va tout porter à bout de bras afin que ses frères et sa sœur vivent correctement. Les mystères de la vie feront que la beauté de cette fratrie sera repérée, leur talent pour le surf les propulsera en tête des magazines. Les soucis d’argent s’envoleront et, ainsi, leur réputation sera faite.

Nous voilà maintenant dans le temps présent, dans une sublime villa aux bords des falaises de Malibu où habite Nina. Cette sublime maison achetée par son (ex) mari qui suit les chemins de Mika Riva en trompant sa femme et en l’abandonnant. Nina déteste cette maison. Et, cette année, elle n’a pas vraiment envie de tenir la « fameuse » fête des Riva, cette fête qui réunit toutes les petites et grandes célébrités du coin, où chacun et chacune meurt d’envie d’y être invitée afin d’être quelqu’un, d’être vue là-bas pour se tailler une réputation « cool ». Le dicton dit ainsi : si tu connais l’adresse, tu es invité. Au travers des pov de Nina, Jay, Hud, Kit, nous remontons les heures jusqu’à cette fameuse soirée, soirée où tout dégénère, ces frères et sœurs ne soupçonnant pas alors que ce sera la dernière fois qu’ils seront réunis.

Taylor Jenkins Reid nous plonge vraiment dans un récit de secrets de famille. Le lecteur est telle une petite souris et découvre tous les petits secrets cachés par chaque membre de la fratrie Riva. C’est un peu malsain car je ne pouvais pas m’empêcher de me demander quand est-ce que tout cela allait « exploser ». A vrai dire, j’ai trouvé le récit vraiment bien construit et mené : la course contre la montre prend vraiment place jusqu’à ce fameux incendie mais je vous avoue être un peu restée sur la fin. J’ai eu l’impression que tout retombait très vite, qu’on perdait cette tension, cette ambiance oppressante de drame dès les premières révélations.

Cependant, le récit est rythmé et l’autrice aborde tellement de sujets, très intéressants dans le contexte d’écriture. Ici, l’histoire prend place dans les années 70/80. Taylor Jenkins Reid aborde la place de la femme, au travers des différentes générations de la famille Riva. avec le personnage de June, on voit une femme désabusée par les promesses d’un homme qui, une fois qu’il a eu ce qu’il voulait, n’hésite pas à tromper, blesser et abandonner, encore et encore. Nina ne veut pas ressembler à sa mère : elle veut être forte, courageuse, indépendante… Il y a une certaine émancipation au travers de ce personnage qui veut prendre ses propres décisions. Cependant, on voit aussi le poids du regard des hommes sur elle, sur son corps, qui progressivement ne semble plus appartenir. Puis vient ensuite Kit. Kit qui est dans l’ombre de sa sœur, de ses frères, qui a du mal à trouver sa place, à s’affirmer et qui espère qu’on la remarque. Au fil du récit, on comprend très rapidement que Kit sait totalement qui elle est mais qu’elle a peur du regard des autres, notamment sur la question de son orientation sexuelle. Elle préfère se fondre dans le moule plutôt que d’être totalement elle-même…

Comme vous pouvez le comprendre, ce récit a de multiples facettes, et aborde les questions de dépendances : drogue, alcool, cigarettes… L’autrice aborde également la place et la question de l’amour, de la maladie, de la confiance. Le récit se découpe au travers de bribes de vie, des secrets des membres de la famille Riva. On se doute bien que tout va exploser à un moment ou un autre… Mais le grand final retombe un peu sur lui-même et je n’ai pas eu ce « waouh » tant attendu.


2 commentaires sur “Les sirènes de Malibu – Taylor Jenkins Reid

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s