Le plus doux des poisons – Natalie Mae

-bonjour – bonsoir 💌

Encore un livre de fantasy… Oui mais, pour ma défense, c’est un cadeau de mon amoureux et la couverture est très jolie. Bref, j’ai lu Le plus doux des poisons de Natalie Mae, une lecture qui nous plonge dans les petits papiers de la cour et au coeur des intrigues politiques du royaume.


RÉSUMÉ

À seize ans, Zahru a toujours rêvé de quitter sa petite ville natale. Malheureusement, dans un monde régi par la magie, la jeune fille n’en possède qu’une forme très simple, celle de communiquer avec les animaux, qui la condamne à travailler dès les écuries de son père.
Alors que le roi relance une tradition ancestrale, une course à travers le désert entre ses héritiers, dont le vainqueur accédera au trône au prix d’un sacrifice humain, un somptueux banquet est organisé au palais. Zahru saisit sa chance de s’y inviter… mais l’innocente escapade tourne à l’erreur fatale. Car la jeune fille attire l’attention des deux princes et se retrouve au cœur de leur rivalité venimeuse.
Sa seule chance d’y survivre va être de tenter d’adoucir les individus les plus dangereux du royaume…

AVIS


Si vous cherchez un récit de fantasy, avec un univers accessible mais une intrigue politique dominante, des affrontements et une histoire d’amour : ce livre-là est fait pour vous ! C’est le premier tome d’une saga fantasy qui s’annonce assez sympathique à lire et dont le deuxième tome peut avoir beaucoup plus de potentiel que le premier tome. Dans cette entrée en matière, on découvre l’univers mais c’est une découverte qui se fait au travers de nombreuses péripéties qui ne font que s’enchaîner… Donc, aucun ennui possible ! Les frasques de Zahru lui serviront peut-être de leçon, je doute fort que la jeune femme décide d’être de nouveau aventurière, d’aller à l’encontre de toutes les règles possibles et de quitter sa petite ville natale… Car avec ses rêves et ses envies, Zahru se retrouve à être le sacrifice divin pour la tradition ancestrale visant à choisir le futur mestrah : sympa les vacance au palais !

Ce premier tome nous donne très vite le ton du récit : très décalé, avec un personnage principal qui n’a pas la langue dans sa poche et qui nous fait tellement rire qu’on s’attache un peu à elle, même si elle peut énerver par ses actions. Voici la promesse de ce récit : un bon moment, avec un univers de fantasy qui est, certes, assez simple avec du déjà-vu mais qui fonctionne. On est dans un univers où la magie règne et où le niveau de magie détermine le rang social d’un citoyen. Plusieurs dons existent, des plus spectaculaires aux plus simples… Comme celui de Zahru qui est une simple souffleuse : elle peut parler aux animaux. Pour beaucoup, on trouve ça cool mais c’est sûr qu’à côté d’un matérialiste, d’une devineresse ou d’un cracheur de feu, Zahru fait pâle figure. C’est d’ailleurs pour « oublier » sa non-existence, que sa meilleure amie et elle ont tout fait pour infiltrer la fête du Palais en l’honneur de la Traversée, une épreuve traditionnelle visant à choisir le futur mestrah (roi). Mais tout ne se passe pas comme prévu, Zahru se retrouve dans la file des participants, car chaque futur héritier peut choisir les membres de leur équipe… Zahru attire le regard des deux Princes, et de participante, elle est rétrogradée au rang de sacrifice.

BREF, c’est un peu la panique pour Zahru qui, au lieu de retrouver l’écurie et son père, est trimballée au milieu du désert pendant 7 jours, direction sa mort certaine.

J’ai passé un bon moment, je n’ai pas vu les pages défiler mais j’ai quand même trouvé que le livre allait de clichés en clichés. Déjà au travers des trois héritiers : les deux frères en compétition extrême, un qui est dans sa phase de repentir, l’autre qui déteste tout le monde, violent qui plus est mais qui renferme une énooooorme souffrance, puis enfin la princesse chérie, qui veut prouver à son père qu’elle peut être une horrible personne. Mais, mettons de côté ces aspects car j’ai quand même apprécié cette lecture… donc il y a bien des raisons non ?

L’intrigue politique en elle-même est une intrigue vraiment intéressante et bien menée. Il y a une véritable quête qui se fait dans ce désert et les personnages font face, d’une manière ou d’une autre, à leurs démons. Zahru évolue vraiment même si ses tentatives pour s’enfuir se révèlent être nulles. J’ai beaucoup apprécié découvrir la vision du pouvoir au travers des trois héritiers, et ça en dit long sur eux, sur le futur du royaume mais ça fait surtout des parallèles assez déroutant avec notre société. Ensuite, dès les premières pages, l’autrice nous plonge au coeur de l’action et cela ne s’arrête pas. Le récit est rythmé tout au long de notre lecture et je n’ai pas vu les pages défiler. Honnêtement, ça ne m’a pas dérangé d’être prise dans toutes les péripéties de Zahru car il était alors impossible de m’ennuyer. Je n’ai pas trouvé de longueurs insoutenables… Ce qui amène à la mise en place du deuxième tome. Je pense que la suite est une suite beaucoup plus sombre et qui va creuser, encore plus, les intrigues politiques au sein de la cour. J’espère donc que le deuxième tome va décrire un petit peu plus l’univers et permettra de conclure en beauté l’histoire de Zahru.

C’était une super lecture, qui m’a fait passer le temps. J’avais craqué avant tout pour la couverture qui est très très jolie mais l’histoire en vaut la peine, tout de même. Plus qu’à attendre le mois de mai ( je crois ?) pour avoir le fin mot de toute cette affaire. J’ai aussi beaucoup beaucoup apprécié comprendre le titre du récit qui prend tout son sens vers la fin du roman. Car parmi tous les drames de ce livre, les attaques, les combats, les trahisons, il suffit d’un peu de gentillesse pour que cela fasse son chemin… Je n’en dirai pas plus !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s